Salut, t’as 2 minutes ?

Ma vie de recruteur de donateur. Kezako ?

j’ai passer beaucoup de temps sans travail, du temps ou j’ai explorer de nouvelles choses, lire, écrire, bloger, puis voyager, pas mal en 2015.
Voyager ça coute des sous, je ne voulait pas travailler que pour avoir de l’argent, meme si mon but était d’en récupérer assez pour aller en thailand, je ne voulais pas non plus pour m’en sortir avec un petit Smic, ce que je voulais c’était apprendre a aller vers les gens, sortir de ma zone de confort, pouvoir voyager (avec le travail), rencontrer des gens avec des histoires, et ne pas travailler pour un patron que je ne connaissait pas et qui ne me vera jamais.

Recruteur de donateur vous dites ?

Oui, c’est une évidence, ce travail représente tout le critères que j’ai énoncé, et plus encore.
il s’agit de fait, de sortir de sa zone de confort, tout les jours, de se dépasser, de ne rien lâcher, jamais. et d’apprendre sur soi, tout les jours, au travers des gens, avec une idée toute simple, proposer a un passant de donner a partir de 10€ tout les mois à l’association pour laquelle je porte un T-shirt.

ce n’est donc pas un travail facile, j’ai sans doute parler a plus de personne en 8 mois que pendant mes 5 années de chômage, puisqu’il faut arrêter tout le monde, il n’y a pas de facteur discriminant (si en fait, les mineurs, et éventuellement les trop vieux).

Vous devez tomber sur de sacré connards !

je l’ai entendu tellement de fois, oui c’est vrai, il y en a, et c’est assez drôle d’entendre ça, parce que que c’est assez représentatif de l’individualisme, et de la « peur des autres » qu’on les Français, je dirais que sur 1000 personne il y a 2 cons, des gens qui ont passer une mauvaise journée (qui ne réagirait pas mal quand la coupe est pleine et qu’en plus un inconnu te saute dessus pour te proposer de donner de l’argent ?), ou qui sont négatif, Bref, non, des connards il n’y en a pas, il y a des peureux, des hypocrites, des défaitiste, des dépressifs, mais encore une fois, ce n’est pas ça qui compte, parce que parler a quelqu’un qui ne reflète pas de choses positive, on le laisse partir, la première raison c’est qu’il ne soutiendra pas, la seconde, c’est qu’il vous prend de l’énergie, et vous donne une « note » négative pour aller voir la personne suivante, ce qui n’entrainera pas le gens a soutenir.

Comment vous choisissez les gens a qui vous parlez ?

Ça, c’est une excellente question, on ne choisis pas, bon, si vous voyez une jolie fille avec un débardeur olympique, et un sourire radieux, a coté d’une femme de 40ans triste, pressée et d’aire négatif, qui choisiriez vous ?
On est d’accord.
Quand 4 personne arrive face a vous, qu’aucune ne vous fait ressentir quoi que ce soit, laquelle vous choisissez ? pareil, j’en sais foutrement rien. voila ce qui se passe, vous réveillez l’effet miroir, vous allez en arrêter une, c’est votre mental qui travail, qu’est ce que vous voulez ? comment vous vous sentez ? a quoi vous pensez ? tout ça fera que la personne répondra a tout ce que vous avez en tête.
si je suis fatigué les gens m’énerverons, si je suis enervé, ils m’énerveront, si je suis triste, ce sera des dépressif, .. si je sais pas ou j’en suis, je tomberais sur des gens paumés, ou l’inversion, qui savent ce qu’ils veulent et qui me donneront des pistes pour grandir.

voila l’effet miroir, c’est la clé de ce travail. et apprendre a l’utiliser ne permet pas seulement de travailler mieux, mais il fait évoluer tout les domaines de la vie.

Bon, Ok, c’est quoi votre truc ?!

je suis la pour vous proposer de soutenir une association qui répond a vos valeur et vos conviction, si vous pensez que 10€/mois ça n’impact pas votre quotidien, alors je suis l’opportunité pour vous d’agir dans cette direction. il ne s’agit pas d’un service, ou de l’achat d’un produit, c’est un don, nous ne vous donneront rien en retour si ce n’est que des nouvelles, des évolution de l’association et de nos projets.

Vous l’avez compris, depuis le début de cet article, il n’y a pas d’arnaque, il n’y a pas de forcing, il n’y a pas de culpabilisation, si vous vous êtes sentis forcé ou que vous avez donner par culpabilité, c’est du mauvais travail, le recteur a mal fait son taff, et j’en suis désolé, ce travail demande parfois de responsabiliser les gens :

« – J’aime votre association, je peux le faire, mais je ne le ferais pas aujourd’hui.
-qu’est ce qui vous empêcherais de le faire aujourd’hui ?
– je ne sais pas .. je ne connais pas assez votre association, et je viens d’acheter une maison avec un prêt de 100 000€ sur les bras .. j’ai un peu peur.
-écoutez, honnêtement, vous pensez que 10€ tout les mois a partir du mois prochain ça vous empêchera de vivre paisiblement dans votre nouvelle maison ? Vous aimez notre asso ? mais alors pourquoi ne pas la soutenir, dépassez vos peur et essayer ! d’autant que je vous ait donner toutes les infos a savoir. Regardez, vous mangez 3x par mois au restaurant, vous ne le budgétisez pas alors ça vous semble discret tout les mois alors que ça vous reviens a 60€, pourtant je vous propose de donner 10 € tout les mois, c’est quelques choses que vous ne verrez même  pas passer, maison ou pas, resto ou pas. « 

Vous voyez ?

pour votre information, sachez que le meilleur moyen de soutenir une association c’est grâce a votre RIB, c’est traçable, pour vous comme pour l’association, c’est légal (interdit de récolter de l’argent dans al rue), et surtout c’est malléable (vous pouvez arrêter votre donc en contactant votre banquier). donnez 10 € pour les enfants du Kenya a un mec qui porte un T-shirt dans la rue, ou va votre argent ?

vous savez presque tout !

aujourd’hui, il y a des possibilité d’évolution interessante et intelligente:
Recruteur de donateur confirmé : Ça ne change rien
Booster : il faut faire des résultat, le salaire augmente, et possibilité d’être hébergé sur le lieu de la mission
Responsable d’equipe : c’est assez explicite.

ce dernier est mon objectif, meilleur salaire, certes, mais aussi et surtout on se retrouve entre les passant, les recruteurs, et l’association a qui rendre des comptes, il y a beaucoup de pression, mais en attendant, on est en plein milieu d’humains, avec encore plus de situation différente a gérer pour que la mission se passe bien.

je pense avoir fait le tour, ça me semblait important d’écrire un article a ce sujet, si vous avez des questions, vous savez comment faire !